Rosinski, Grzegorz (1941-)

Huile sur toile pour cette illustration originale publiée en toute fin de l’intégrale grand format de ‘La vengeance du Comte Skarbek’, en 2008. De l’avis général, ce diptyque reste sans doute graphiquement l’oeuvre la plus aboutie de Rosinski. Chaque case est une oeuvre d’art, un tableau. Plus précisément, celle-ci met en scène ‘Northbook’, le marchand d’art coupable de tentative d’assassinat sur le Comte Skarbek et qui s’est emparé de ses biens. Cette composition sur toile, en couleurs directes, à l’huile est magistrale !Alors que l’oeil vagabonde, il découvre de nombreux détails. Ainsi, en s’attardant, on réalise la précision de la rambarde, ou celle du mur. Sur la gauche, apparaît presque par hasard un garde dont le torse présente pourtant une grande croix jaune. Et que dire des yeux sournois de ce personnage, au centre…L’intensité graphique donne également le ton: le doigt tendu, dirigé vers l’accusé, la main de ce dernier sur sa poitrine, sont autant d’évocations de l’atmosphère pesante.Enfin, les couleurs choisies, sensées, finissent de nous plonger dans cette ambiance lourde du tribunal. Seules les fenêtres laissant passer un peu de ciel bleu viennent éclaircir notre vision. Cette oeuvre reste sans aucun doute une pièce majeure pour cet auteur. La contempler fera découvrir à son propriétaire de nouveaux détails à chaque vision.
Grzegorz Rosinski, l’éternel perfectionniste…Après avoir poursuivi ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie, Rosinski dessinera en Pologne jusqu’en 1982. Il y réalisera de très nombreuses pochettes de disques et illustrera des livres scolaires et des romans. Une vingtaine d’ouvrages verront le jour, principalement des romans historiques et de science-fiction. En 1976, il rencontre Duchâteau et Van Hamme lors d’un voyage à Bruxelles. Cette rencontre changera sa vie. Il publiera sa première planche de ‘Thorgal’ en 1977 dans le Journal Tintin. ‘Hans’, héros de science-fiction naîtra en 1980. Huit ans plus tard, Rosinski publie ‘Le grand pouvoir du Chninkel’, en compagnie de Van Hamme. S’ensuivent alors des titres et séries telles que ‘La complainte des landes perdues’ (1992), ‘Western’ (2001) et ‘La vengeance du Comte Skarbek’ (2004).A partir des années 2000, il passe à la couleur directe, grâce notamment à la sortie du diptyque ‘Skarbek’. Il appliquera cette technique aux derniers albums de Thorgal. Le plaisir retrouvé grâce à cette évolution l’amènera à poursuivre cette série qu’il devait interrompre.Grzegorz Rosinski fait désormais figure de proue au Panthéon des auteurs comtemporains.

50x60cm

 

 

Prix: 32.000 euros + 4% de droit de suite